Centres régionaux
 

 Accueil  Que faisons-nous ?  Réalisations  L'équipe  Installateurs  Apprentis  Parrains  Revue de presse  Forum  Contactez-nous  Liens 
Jeanmonod (1400 Yverdon) 24m2, ECS&appoint chauffage, poêle hydro, filtre particules, distribution évoluée, rénovation



Encore une de ces réalisations ou l'autoconstructeur fait tout : le solaire, le poêle, la distribution, et même le filtre à particules ! Et comme il tout fait il sait tout entretenir et réparer et on calcule pas (ici, mais ailleurs, oui) la flinguée sur les abonnements, le service après-vente etc. et donc l'écrabouillée résultante sur le PIB... et pourtant le service est assuré ! Allez expliquer cela à un économiste, un Vert technophile ou à un addict du consumérisme :-)

A note que l'autoconstructeur s'est aussi battu avec les SI d'Yverdon qui au titre de la rénovation de la chaudière donnaient une subvention si on change le mazout par le gaz, mais pas si on change le mazout par le bois ! C'est à présent réglé, et sur Yverdon on dit merci à M. Jeanmonod de nous avoir permi de fixer cette absurdité (mais qui était bien agréable pour les SI d'Yverdon et les vendeurs de gaz dit "naturel" :-).


Réinvestissement du solde

Il est bon de commencer ce bilan de réinvestissement sebasolien par le témoignage de l'autoconstructeur,

<< Dans la cadre plus général de la rénovation de notre maison, l'aventure Sébasol a été pour nous une belle leçon de vie. Exigeante, pas toujours simple, mais tellement valorisante. Toute cette démarche pose les bonnes questions et fait, petit à petit, émerger une compréhension claire et juste d'un des plus grand défi de notre civilisation. C'est un peu bateau, mais pas si faux. De tout mon cercle d'amis et collègues, je suis devenu l'expert dans les thématiques liées à l'énergie, et c'est en grande partie lié à mes 3 projets Sébasol...>>

Sur ce on peut y aller avec les chiffres lourds que vous ne lirez nulle part ailleurs.

2019 : avec son solde bloqué, l'autoconstructeur s'est payé en totalité ou partie une quantité de cadeaux. En gros par ordre :
1) l'isolation de 148m2 de façades par insufflation de laine de pierre entre murs,
2) l'isolation d'environ 100m2 de plafond de cave,
3) un CECB+ pour la maison de ses parents.

Ce qui fait que le taux de financement propre devient, si seulement le solde bloqué par Sebasol est utilisé
51% si 1)+2)
44% si 1)+2)+3)

Et si tout le solde (= pas seulement la moitié bloquée, mais l'entier) est utilisé on double les %. Ce qui veut par exemple dire que 1)+2) ne coûte rien.

Quel est l'effet sur les besoins ? A l'origine, en terme d'étiquette CECB, le bâtiment était G sur l'enveloppe et idem voire pire pour la performance énergétique vu qu'il y avait le mazout. Les besoins annuels par m2 de plancher chauffé étaient néolithiques, de l'ordre de 19L équivalent mazout. Avec l'ECS, cela faisait une consommation de l'ordre de 2'700 L de mazout par an, soit 13.5 stères en équivalent feuillu. On va continuer avec les stères à partir d'ici.

Ensuite, avec l'installation solaire thermique et le remplacement du mazout avec le bois, si il n'y avait pas eu de mesure d'amélioration du bâtiment, la note pour l'enveloppe serait restée G. Le solaire thermique aurait permis une économie d'environ 4.5 stères, voir un peu plus avec une gestion comportementale HOPF comme les autconstructeurs savent le faire. Cela aurait fait que, le bois et le solaire thermique avec ses COPa de 200+ pesant peu en EpNR (énergie primaire non renouvelable, pour les habitués de ce site), on serait passé à C en d'efficacité énergétique. C'est ce qu'une des variantes du CECB disait.

Cela aurait donc quand même fait encore 9 stères de bois pour cette famille, soit environ 2-2.5 stères par personne. Une consommation par personne déjà de l'ordre de la moitié de ce qu'aurait brûlé en moyenne un CaD pour un tel bâtiment, sans installation solaire thermique très mal vue de ses actionnaires, vu qu'elle empêche de vendre de la chaleur et donc de "rentabiliser"(voir pour cela des calculs sur la revue de presse par exemple ici http://www.sebasol.info/public/Conf%C3%A9rence%20pour%20AEGE1.1%20%20-%2020.05.19.pdf).

Mais cela aurait été quand même insoutenable vs les 0.4 stères qui sont disponibles par personne en Suisse en 2019 via l'exploitation en bois de feu de nos forêts. Par ceci il faut entendre : sans importation de bois étranger pour en priver les autres pour ainsi en plus se faire briller avec de la "transition énergétique" alors qu'il s'agit de perfusion de l'étranger. Dans cette variante, le solaire thermique couvre de l'ordre de 35% des besoins.

Ce "diagnostic" permet en outre de mette en perspective les notions "d'efficacité" quand on perd de vue le tableau d'ensemble. Car on aurait eu une "note C" pour un bâtiment qui exploite d'une façon insoutenable une ressource renouvelable locale, le bois. Bien sûr avec le mazout cela n'aurait pas été moins insoutenable. Mais idem avec de l'importation d'électricité charbon Merkel en hiver pour mettre dans une pompe à chaleur. Sauf que là des tours de passe-passe mathématiques - en fait des choix politiques sous couvert de normes - l'auraient par contre rendu "vertueux". La planète pourtant s'en fiche de toutes ces savantes "distinctions" dignes de thèses universitaires en Désastre et Dépendance. Elle est affectée par les grandeurs absolues, pas relatives. Si les allemands brûlent du charbon pour qu'on puisse leur importent l'électricité qui nous manque déjà sur les 6 mois d'hiver, il est quand même brûlé le charbon, mêne si nos autorités se gargarisent de "compenser" ce charbon par de l'électricité inutile produite l'été pour présenter un bilan dit "neutre".

Il ne fallait évidemment pas en rester là. En 2019 il faudrait sur VD avoir une note D pour l'enveloppe pour recevoir les subventions solaires thermiques et bois.

Et là arrive l'autofinancement via les méthodes sebasoliennes. Avec les mesures 1)+2) le solaire thermique has been nul pas bien couvre désormais de l'ordre de 75% de la consommation d'énergie finale pour l'ECS et le chauffage (en toutes lettre pour que cela percute bien : septante cinq pourcent). Ne laissant pour le poêle hydraulique qui fait en plus plaisir à voir dans le salon, que de l'ordre de 1.5 stères. Le bâtiment est désormais noté C pour l'enveloppe et B pour l'efficacité énergétique. Donc on martèle : avant il aurait été C pour "l'efficacité énergétique" tout en étant insoutenable pour la ressource en bois nationale. A présent il est à peine mieux, soit B, tout en l'étant. Envoyez ce jeu de l'erreur aux universités, services industriels, politiques en mal de carrière, et la Confédération.

Pourquoi est-ce soutenable ? Remartelons : parce que cette consommation restante fait environ 0.4 stère par personne. Et que c'est ce que chaque Suisse à droit en bois de feu s'il veut encore avoir des forêts pour s'y oxygéner, y réaliser qu'il y a encore quelque chose d'autre que l'argent, y voir des animaux, aller aux champignons, et être protégé des glissements de terrain et autres catastrophes natuelles qui ne cesseront d'augmenter avec le dérèglement climatique, et vous pouvez rallonger la liste. L'autoconstructeur et sa famille, hors effet rebond funeste, est donc pour cet aspect là dans la justice écologique, concrètement, et sans avoir besoin de revendiquer un salaire à 10 planètes d'empreinte ou une thèse universitaire. En fait, il est trop simple et trop bon marché, et n'a pas besoin de tout ça, et donc il signifie que tout ça est inutile. C'est ça qui doit clocher.

En résumé : dans de la rénovation, une situation plus difficile que la construction à neuf, le système d'investissement Sebasol avec le solaire thermique+ bois has been tout dépassé par la nouveauté qui innove le Progrès et tous ses Génies, a permis de by-passer les banques et de financer une décroissance de l'ordre d'un facteur 10 des consommations de cette famille, tout cela avec un coût final qu'on ne va pas dire car sinon tous les vendeurs de high-tech inutile de la galaxie se suicident.

Et ce sera tout. Pour ce projet.


Galerie


 5

 10

 15

 20

 50

 55

 60

 65

 100
Groupe de charge avec la vanne de mélange départ poêle
 105
Groupe de distribution avec la vanne trois-voies progressive. Remarque : en autoconstruction on veut que les choses soient justes : on se fout que les tuyaux soient pas droits. On veut aussi qu'ils soient isolés avec une isolation adaptée (par exemple résistante à la température pour le solaire thermique) et d'épaisseur suffisante : on se fout que l'isolation soit pas jolie. En clef-en-main commercial c'est souvent tout le contraire : des tuyaux droits mais un montage faux et pas isolés (sans baisse de devis évidemment). Mais c'est tellement joli... il y a même des architectes qui disent qu'il faut que 'le métal s'exprime'. Un peu comme le béton, quoi.
 110

 115

 120

 125

 130


Copyright © 2020 Sebasol. All rights reserved.