Centres régionaux
 

 Accueil  Que faisons-nous ?  Réalisations  L'équipe  Installateurs  Apprentis  Parrains  Revue de presse  Forum  Contactez-nous  Liens 
Doriot G projet 2 (2740 Moutier) 18m2 ECS & appoint chauffage sur support, poêle hydro, distribution évolulée, ventilation low-tech sebasolienne, rénovation



Récidive avec un second projet. Rénovation d'une ferme avec la totale : solaire thermique, bois, distribution évoluée, ventilation low-tech, et isolation tout azimuth. ET TOUT CELA EN AUTOCONSTRUCTION SEBASOLIENNE SANS LA MOINDRE NECESSITE DU MOINDRE EXPERT. Ce qui ne veut pas dire - néolibéraux libertaires chercheurs de mouvement perpétuels obtenus sur le sang versé par les gouvernement démocrates de par le monde on ne cite pas lequel, parce qu'ils le valent bien et qu'ils ont de l'argent, circulez - sans travail. Le bâtiment pourrait être Comme le Label Que Vous Savez les doigts dans le nez, mais le canton de Berne n'a pas l'air d'aimer le label... La ventilation est cependant nécessaire car le bâtiment va être rendu étanche par les travaux d'isolation, de colmatages et de remplacement des fenêtres. Il y a d'ailleurs des subtilités avec la ventil mais pour autoconstructeurs only. Elles sont de toute façon tellement performantes pour tellement peu cher que ca intéresse pas le marché qui veut vendre du binz de la nouveauté qui innove le progrès pour faire de la croissance pour payer des salaire de génies qui tueront la planète en consommant avec. Donc même si on voulait en parler, pour les générations futures, on s'en abstiendrait...


Galerie

État initial, à la pose des gabarits pour le permis de construire

 5
il s'agissait alors d'un capteur bien rectangulaire de 6 absorbeurs horizontalement par 2 verticalement, et, comme on le verra, nous avons décalé vers le bas la moitié à l'est, pour suivre la pente du terrain, et minimiser ainsi l'impact visuel à l'avant du jardin.

 10
creusage de la tranché pour les lignes solaires, avec un passage sous le mur sud du jardin

 15
au moment de couler le radier, nous n'avions pas encore le matériel pour le montage des lignes solaires, nous avons alors installé 2 tubes de 160 sous le radier, prévus pour y tirer les lignes solaires montées dans le canplast 110.

 20
1ère livraison, l'accu Jenni st andard 2260 litres

 25
. et le magnifique petit chariot chenille

 30
. qui a facilement permis d'amener l'accu là ou un local technique est prévu

 35
. et maintenant muré !

 40
le futur salon a servi de local de cintrage

 45
l'atelier de brasage c'était dans l'ex-écurie et future bergerie

 50
rinçage à la fontaine

 55
et stockage des 12 absorbeurs.

 60
n° 014, le montage des lignes solaires, torche de cuivre, armaflex et canplast

 65
n° 015, et la mise en place, dans les tubes sous le radier et dans la tranchée du jardin. A noter, le large S prévu pour absorber la dilatation sur la longueur de la ligne.

 66
n° 016, et à l'autre bout, on est dans le local technique !

 67
pour une implantation harmonieuse du capteur, quelques manouvres de terrassement sont nécessaires

 70
creusage pour couler des socles hors-gel, les petits tubes ½' serviront de guides pour les tubes 1¼' du support

 75
après coulage du socle en béton, voici les tubes 1¼'

 80
et les tuyaux de 160 pour réaliser les piliers béton

 85
ici, les divers carrelets et lattes servent seulement à maintenir les tubes galva en bonne position lors du coulage des piliers

 90
et voici le cadre sur lequel o n pourra fixer, depuis devant, les panneaux OSB de fo nd de champ

 95
renforts en panneau 3 plis de 27, là où les lignes solaires entrent et sortent du champ

 100
à l'arrière du support, du 'chocolat', utilisé habituellement pour protéger les pieds de façades, ici, il assure que la terre n'ira pas dégringoler jusqu'à toucher l'OSB, et maintient un vide d'air

 105
à voir avec le temps, comment le talus se comporte, et si le 'chocolat' reste en place.

 110
préparation du fond de champ, 'à l'envers', de manière à visser/coller l'OSB sur les lambourdes 40x100

 115
et le fond de champ est redressé et vissé contre le cadre

 120
bâcher...

 125
débâcher. il y en a encore pour quelques jours jusqu'à ce que tout cela soit étanche !!!

 130
préparation des éléments de la distribution interne, tubes, points fixes, .

 135
c'est l'atelier solaire au soleil !!!

 140
et voici, distribution centrale avec Tichelmans.

 145
.et des longueurs de lignes rigoureusement identiques dans chaque moitié du cap teur

 150
la pose des absorbeurs, assurément moins acrobatique qu'en toiture, mais le brasage des absorbeurs entre eux et sur les lignes de distribution est un point délicat de l'autoconstruction.

 155
la pose des verres.

 160
détail, connexion de la sonde de température T1

 165
accessible, au cas où.

 170
avec la ferblanterie cuivre fraichement posée

 175
et là, on apprécie le décrochement qui permet une intégration harmonieuse.

 180

 182
en cave, première étape, la distribution d'eau sanitaire, avec ici le mitigeur sur lequel arrivera le chaud de l'accu

 185
sortie haut de l'accu, vers le groupe de sécurité

 190
isolation de l'accu, 1ère couche.

 195
2ème couche.

 200
la laine de verre est maintenue à l'aide d'un solde de plastique pour balles rondes, idéal, ça se prête et se tend très bien, mais bon, question couleur, on fait avec ce qu'on a !

 205
le dessus.

 210
le plastique de type pare-vapeur va bien proté ger tout cela, et ouf, la couleur n'est pas trop atté nué

 215
et on a retrouvé toutes les connexions nécessaires !

 220
à l'arrière, le groupe de sécurité, et comme on peut le deviner, généreuse couche d'isolation sur le dessus du stock !!!

 225
l'écoulement du groupe de sécurité, on arrivera là aussi avec l'écoulement du refroidissement de sécurité du poêle hydraulique

 230
sortie bas de l'accu vers l'expansion, avec manomètre

 235
Vase d'expansion de l'accu. Les 2 tubes visibles en bas à droite concernent la distribution sanitaire, et viennent à un surpresseur placé ici à l'arrière de l'accu

 240
arrivée des lignes solaires, groupe solaire et rotodivert

 245
ça commence à faire du monde dans ce coin là !

 250
Oups !!! un coude noir qui transpire ! bête fissure, visible une fois l'accu plein.

 255
connexions solaire et ECS prêtes à l'emploi !!! et c'est parti pour emmagasiner du soleil !!!

 260
l'expansion du groupe solaire

 265
2ème étape, la distribution évoluée, un groupe chauf fage au sol, à droite, et un groupe radiateurs pour les sèche-serviettes des salles d'eau, et un local atelier

 270
les vannes ESBE, et à droite, la possibilité de connecter un groupe supplémentaire, avec l'idée de réinvestir le solde dans un séchoir à fruits et légumes.

 275
bon, il y a quand même encore quelques tuyaux à poser, c'est la 3ème étape, la charge de l'accu par un poêle hydro

 280
c'est en place, mais encore à isoler.

 285
Les dernières lueurs du poêle à pellets, qui était l'ancien système de chauffage du salon avant que l'on entreprenne la rénovation, et qui nous aura un peu tempéré au cours de ce 1er hiver ici, dans un demi-chantier et isolation périphérique pas encore réalisée. A sa droite, le Powall Phoenix, livré par Jenni sur sa palette, tout près de sa destination. Les chevalets à manivelle du maçon et quelques robustes spanset nous ont permis de retirer la palette de dessous le poêle, aisément dirons-nous, après coup.

 290
en place !!!
 295
connecté.

 300
.et 1er feu à pile moins l'coin !

 305
l'habillage des connexions du poêle, le tube orange est la prise d'air

 310
.et voilà un p'tit banc sympa, une place de choix pour Bablutte, et quelque chose qui ressemble en vrai à ce qu'on avait longtemps imaginé !!!

 315
l'allure actuelle du local technique !!! sur la droite, le tube orange passe au diamètre supérieur, et va chercher l'air dans le couloir de la bergerie.

 320
la 4ème étape a en fait commencé bien avant, car il s'agissait de placer les tubes de ventilation à des endroits et moments propices lors des travaux. ici, pulsion par le faux plafond et pulsion dans la pièce attenante par au-dessus du plafond conservé dans son état brut.

 325
les tubes de ventilation dans les faux plafonds du 1er

 330
en fait il s'est avéré difficile de 'décentraliser' la ventilation douce, vu l'épaisseur des murs en moellons à l'est et au sud, et vu les contraintes coupe-feu vers la grange à l'ouest, d'où le concentration progressive des tubes v ers le nord.

 335
ici dans le faux plafond de la buanderie au 1er.

 340
. pour un regroupement au 2ème, ou la ventilation sera confinée dans une armoire isolée

 345
construction d'une paroi pour isoler les extractions et les pulsions

 350
les canplast 110 sont les amenées d'air, le canal d'extraction est commun aux 3 machines prévues

 355
la tôle d'alu remplace la séparation des flux existant dans les tubes livrés avec les machines de ventilation

 360
. un peu de précision nécessaire pour que les machines soient placées idéalement sur les canaux d'extraction/pulsion.

 365
et voilà.

 370
la paroi arrière est déjà isolée, et ça va suivre avec le montage de l'armoire

 375
. et le capitonnage des portes

 380
et là, reste encore un peu d'ouvrage. il est prévu de contenir les 3 tubes d'aspiration dans un caisson d'extraction qui ira, en s'élargissant un peu, jusqu'à la façade nord, pour que l'entrée/sortie du système soit le moins possibl e soumis aux flux dominants de vent ou de bise. encor e à réaliser après la rénovation de l'entrée du garage et le plafonnage.

 385
n° 001, photo TITRE, au-dessus du brouillard...
 390


Copyright © 2020 Sebasol. All rights reserved.