Centres régionaux
 

 Accueil  Que faisons-nous ?  Réalisations  L'équipe  Installateurs  Apprentis  Parrains  Revue de presse  Forum  Contactez-nous  Liens 
Glayre (1318 Pompaples) 12m2 ECS, semi-thermosiphon, rénovation



Un toilettage d'une installation ancienne par André Gabioud.

Les installateurs sebasol sont, avec les autoconstructeurs, parmi les derniers à être capables de comprendre une grande installation en thermosiphon. Ici une mise à niveau d'une telle installation de plus de 30 ans. Vu l'époque où elle fut construite, elle est de type non sélectif double vitrage. Et donc un peu moins performante qu'une actuelle avec couche sélective, du fait que moins de lumière entre à cause des deux verres. Elle n'en a pas moins produit de l'eau chaude pendant tout ce temps. La remise à niveau a consisté à d'une part nettoyer et remplacer les éléments fatigués qui en bois, ont été brulés pour faire du chauffage et de l'eau chaude. Le cycle du carbone a été bouclé. Et d'autre part de mettre une petite 'aide au démarrage' sous la forme d'un circulateur label pas A mais ancien (et donc increvable). Et on s'en fiche qu'il soit pas A vu qu'il fonctionne que quelques secondes tous les tremblements de terre. Il est couplé à une régulation solaire de récupération, qui consomme 1W en stand-by. Et donc cette installation déjà 3x payée est repartie pour trente autres années au moins. Et les vendeurs de systèmes high-tech programmés pour pas être réparables et pourrir en 15 ans peuvent pleurer. Dans tout ce processus pas un ingénieur, pas un architecte, pas un expert communal ou autre n'a été nécessaire.

Pour le reste nous laissons l'installateur commenter.

Galerie

Les capteurs hébergeaient plusieurs familles de différentes espèces animales, qui s'étaient aménagé quelques coins douillets (parfois brûlants on imagine) sans toutefois faire le ménage. Ce qui avait quelque peu éclairci la surface absorbante, censée être noire.

 5
Bois pourri en bas de champ car écoulement de l'eau mal conçu à l'origine. On voit que les tubes collecteurs sont soudés 'en peigne' comme il se doit en thermosiphon, pour minimiser les pertes de charge.

 10
Home sweet home.

 15
Ibid.

 20
De fait, cet éclaircissement de la surface devait limiter la fournaise en été, cas typique de système autorégulé où, comme dans la théorie de Gaia, les biotopes sont façonnés par ses habitant-e-s de manière à favoriser les conditions de vie qui leur sont nécessaires.

 25
Colmatage de l'isolation manquante.

 30
Idem.

 35
(Tentative de) fermeture des accès. Entrée de la conduite froide à travers la toiture. Capteurs non séparés de la sous-toiture.

 40
Le système de support pour le double vitrage, à l'ancienne. Manipulation délicate des verres garantie, à l'ancienne itou. D'autant plus que les anciens verres étaient non trempés et de ce fait se plaisaient à se fendre. Une partie a été remplacée par du verre trempé. Que de bons souvenirs.

 41
(Tentative de) fermeture des accès. Côté latéral.

 45
Idem.

 50
Pièces de renfort, fabriquées sur mesure par un artisan local, pour corriger le défaut d'écoulement au bas des capteurs.

 100
Les absorbeurs d'origine, après nettoyage et avant remise en place. Clipés et non brasés sur les tubes collecteurs.

 105
Une des pièces de renfort, mise en place.

 110
Autres pièces de renfort qui vont soutenir les verres, et un artisan vitrier satisfait (sans lequel cette opération aurait eu peu de chances de succès).

 115
Dans les combles, le chauffe-eau à double manteau, surélevé pour assurer le minimum de dénivelé au circuit en thermosihon. Avant modifications.

 150
Une portion du circuit avant modifications.

 155
La même, modifiée pour avoir moins de coudes et une pente plus régulière pour réduire encore les pertes de charge.

 160
Sortie retour du cicruit solaire, après modifications. Le circulateur (de récup) peut être by-passé en été.

 165
La vielle régulation TEM, de récup elle aussi.

 170
Situation des capteurs. Ont du être placés le plus bas possible pour permettre le dénivelé minimal jusqu'au chauffe-eau. D'où un travail sur le bas des capteurs et une manipulation des verres pratiquement impossibles sans échafaudage.

 195
Avant réparation, vue du sommet des capteurs. On voit une une trace de fuite, réparée ensuite par nos soins.

 200
Quand même, le cadre est pas mal.
 205


Copyright © 2018 Sebasol. All rights reserved.