Centres régionaux
 

 Accueil  Que faisons-nous ?  Réalisations  L'équipe  Installateurs  Apprentis  Parrains  Revue de presse  Forum  Contactez-nous  Liens 
Albrecht N projet 2 avancé (1042 Assens) Distribution chauffage évoluée,



Un projet d'extension/récidive tel qu'il y en a de plus en plus souvent. Après avoir bouclé son solaire thermique, l'autoconstructeur a passé les probations pour les cours avancés. Puis sur cette base il s'est lancé dans la distribution chauffage évoluée (terminée en juillet 19) et le poêle hydraulique (encore en cours). Ne restera à la fin que au plus 4000 kWh de gaz sur un total de plus de 20'000 en 2013, soit une diminution de plus de 80%. La dernière étape sera bien sûr de flinguer le gaz tout court. Ce qui sera possible via une amélioration de l'enveloppe du bâtiment. Un exemple typique de ce que ces stratégies low-tech et les procédures de réinvestissement sebasoliennes permettent.


Réinvestissement du solde

Avec son solde bloqué, l'autoconstructeur va contribuer au financement (fin 2019, c'est encore à futur) d'un poêle hydraulique puissant avec filtre à particules s'il-vous-plait. S'il-vous-plait car au regard de la loi, il ne serait pas obligé. Ce qui n'empêchera pas tout lobbyiste, quand bien même se bombarderait-il vert, de déclarer son "poêle vilain caca inefficace". Ce en quoi il a tort, c'est prouvé ici http://www.sebasol.info/public/Conf%C3%A9rence%20pour%20AEGE1.1%20%20-%2020.05.19.pdf en page 44-51. Mais il va pas le reconnaitre. Ce lien est donc ici pour vous permettre de plier ces gens.

On se trouve ici dans une procédure "par étapes" ou les autoconstructeurs, voyant ce que ça gagne et ce que ça leur épargne, réinvestissement plus loin ce qui reste de ce qu'ils ont déposé pour leur projet pour continuer d'améliorer leur situation. Une pratique qui n'existait pas aux début de Sebasol, où on rendait l'entier du solde, avec 9x sur 10 même pas la moindre reconnaissance. Car une manière de faire qui permet non seulement que ça coûte 2 à 3x moins cher mais en plus où on vous rend de l'argent à la fin, c'est une tache aveugle dans le néolibéralisme.

Comment elle est aveugle ? Parce que les mêmes gens qui agiraient à titre professionnel ne rendraient pas d'argent. D'abord parce que c'est logique : une offre doit être juste, et donc le coût doit l'être, et donc il n'y a pas de raison de rendre à la fin. S'ils sont honnêtes, ils feraient le prix prévu au départ.

Vous pourriez objecter que dans la construction, soit donc un domaine qui relève encore de la réalité au contraire des délires sur les réseaux asociaux, une offre doit prendre en compte les imprévus, et que de ce fait elle doit être un peu surestimée. Vous avez raison. Mais cela ne modifie pas l'argument : s'il y a des imprévus, ils ont bénéfiques ou nuisibles, et le gain "additionnel" obtenu sur un mandat chez X va servir à éponger des problèmes avec un autre mandat chez Y. Donc en moyenne, dans la pratique de cette entreprise honnête, le coût de l'offre est juste, et X n'a rien à revendiquer d'elle, encore moins sous prétexte que l'entreprise a eu du bol chez lui.

Mais l'honnêteté, si ça existe encore, ne court pas les rues, d'autant plus que l'idéologie dominante dit en toute lettres qu'être honnête c'est être idiot. Même les croisés du solaire, ils nous disent qu'il est "idiot" de faire des capteurs chez nous au lieu de laisser faire les Chinois tellement super et démocrates, du fait que chez nous c'est "pas rentable". Ceci était une petit anecdote pour dire le haut niveau "d'alternativisme" qui caractérise la plupart des acteurs des énergies renouvelables. Si vous espérez qu'avec des gens comme eux on va s'en sortir, vous feriez mieux de vous trancher la gorge de suite, ce serait une agonie moins douloureuse.

De fait donc, des gens dans cette, disons "mainstream ligne", trouveraient des coûts à facturer par la suite. Ceci du fait que pour obtenir le mandat auprès de gens dans la même ligne qui auraient voulu toujours moins cher et au diable comment c'est possible yaka que cela le soit car il le valent bien, ils auraient du faire des offres sous-estimées. Et donc se sucrer ensuite, tels les Cochons sur les Hommes dans la Ferme des Animaux à moins que ce soit l'inverse tellement ils sont peu discernables, sur les dits qui voulaient se sucrer sur eux.

Ce qui veut dire oui, que nous n'aurions aucune raison, mais alors aucune, dans le système néolibéral actuel même peint en vert et "uber-collaboratif", de rendre quoi que ce soit à la fin. Car l'autoconstructeur qui a accepté une estimation de coût de X déjà 2-3 fois moins cher que du clef-en-main du marché, il accepte que ça coûte X, et donc la différence avec X il ne peut la revendiquer. Si différence il y a, on pourrait donc se la mettre directo dans la poche, comme n'importe quelle entreprise, y compris se disant "alternative". C'est pourtant pas ce qu'on fait. Ceci parce qu'il faut reconnaitre la valeur du travail de l'autoconstructeur (ce que n'importe quel mainstream ne fait pas, bien heureux de se payer des habits faits par des esclaves à l'autre bout du monde). Et pour l'honneur de l'autoconstruction (la vraie, pas celle qui consiste à acheter des capteurs Chinois et les faire poser avec "l'aide" de précaires, pas celle non plus qui consiste à se payer sa maison via le travail "d'apprenants" en "chantier participatif"). Et ça pose un problème.

Ce problème, s'appelle Déni et Effet Rebond.

Déni parce qu'un organisme qui permet non seulement d'avoir en autoconstruction (= en bossant, pas en foutant rien) des systèmes techniques qui dépassent en qualité ceux du marché pour 2-3 fois moins cher en estimation de départ, mais qui en plus REND DE L'ARGENT A LA FIN, n'est pas acceptable dans un système idéologique dont le but est de tout transformer en profit. Ce serait reconnaitre ses torts, et une idéologie n'a jamais tort, par définition.

Effet Rebond vient du fait que c'est dénié. Car un argent qui tombe du ciel sans qu'on ait eu rien à faire pour l'avoir dans le dit système, ne vaut rien par définition (il fait partie des fameuses "choses gratuites auxquelles on ne peut donc attribuer de valeur" telles que le disent les fous criminels qui ont pondu la dite idéologie). Et de ce qui vaut rien on a le droit, comme la planète elle-même qui nous a été donnée sans qu'on ait rien eu à faire pour l'avoir et c'est pour cela qu'on la détruit, d'en faire n'importe quoi, par définition.

Donc il a fallu trouver quelque chose pour que ça cesse de clignoter "Idiot Utile" sur notre front. Cela consiste depuis une petite dizaine d'années à bloquer 50% du solde pour forcer à un réinvestissement utile selon nos critères. Ce qui peut bien sûr aussi être utile à l'autoconstructeur, mais toujours selon des objectifs autres que ses satisfactions immédiates. Il peut de ce fait aussi donner de manière désintéressée à une cause qui nous agrée. Qui donc verra arriver de l'argent sans comprendre l'intelligence qui aura rendu cela possible. Et donc ne nous dira pas merci. Mais au moins dira-t-elle peut-être merci à l'autoconstructeur. Et peut-être peut-on aussi espérer en cadeau bonux qu'elle ne se pavanera pas avec en se disant qu'elle le vaut bien.

Et vous savez quoi ? Les gens sont contents qu'on les force à utiliser ainsi leur cerveau pour faire mieux que claquer pour n'importe quoi du fric qui leur tombe miraculeusement dessus quand bien même partout ailleurs ils n'auraient eu qu'à faire une croix. Dessus. De là proviennent toutes les bonnes choses que vous pouvez voir dans la rubrique "réinvestissement". Cette méthode vaudrait 3000 thèses universitaires en sociologie mais on va pas les revendiquer : comme les mammifères au temps des dinosaures, on travaille pour l'avenir, et l'avenir ne peut se permettre le luxe de babouiner. Il est donc hélas probable qu'un/une arriviste va se parvenir un jour de nos méthodes. Et si vous avez lu ceci vous savez désormais que ces gens n'inventent à peu près rien.

Le poêle n'est pas encore installé en autconstruction. On fera les calculs de couverture par réinvestissement du solde quand on aura les décomptes finaux, vu qu'on travaille qu'avec la réalité. Ce sera sous Albrecht N projet 3 avancé.

Galerie

Une distribution évoluée consiste à piquer différentiellement l'eau dans la cuve solaire de manière à privilégier l'utilisation de l'énergie solaire thermique et
 5
d'ainsi éviter des départs chaudière, le mélange d'eau à haute température issue du fossile en haut de cuve avec le retour chauffage pour faire de la basse température à envoyer dans le chauffage (destruction inutile d'exergie).
 10
Cela se fait au moyen de piquages ad hoc sur la cuve, ce qui signifie qu'il faut une cuve munie de ces piquages, autre mots pour dire qu'il ne faut pas une cuve krakar-cheap du marché. Le reste relève du cours avancé, qui permet aux autoconstructeurs de faire des choses que la majorité des chauffagistes ne comprennent pas.
 15

 20

 25

 30
Ici un petit bilan de la consommation de gaz avant-après solaire et distribution évoluée. Environ 50% a déjà été flinguée, et avec le poêle on arrivera à 80% tout en mettant au max 3 stères dedans.
 999


Copyright © 2020 Sebasol. All rights reserved.