Centres régionaux
 

 Accueil  Que faisons-nous ?  Réalisations  L'équipe  Installateurs  Apprentis  Parrains  Revue de presse  Forum  Contactez-nous  Liens 
Bolay (1268 Begnins) 9m2 ECS avec brassage,contruction à neuf. Novembre 2001.



Cette installation clef-en-main selon la technique Solar Suppport, réalisée par Pascal Petitpierre pour la famille Bolay de Begnins, est le fruit d'un compromis entre des contraintes de place et une vision à plus long terme. Le bâtiment, neuf, a été construit sur une structure existante qui comprends la cave. Il est prévu à terme pour héberger 6 à 8 personnes. Cependant, la place en cave ne permet pas de placer un accumulateur supérieur à 500 litres. En outre, l'occupation pour l'instant limitée risque de poser des problèmes de surchauffe si le champ est trop important. Il a finalement été décidé de garder un champ de 9m2, mais de le connecter à un accumulateur en brassage sur le boillon de 200 litres de la chaudière à mazout. Une ligne de brassage non isolée, conçue pour dissiper, et un vase d'expansion plus important que la moyenne complètent le système. Le champ actuel produit trop par rapport aux besoins, mais il c'aurait été un non sens économique de réouvrir le toit pour l'agrandir après coup.
Travail impeccable de tous les corps de métiers.L'installation a coûté clef en main 13'200.- TVA incluse.


Fiche technique

Type:
Installation solaire ECS avec brassage sur l'accumulateur ECS de la chaudière combinée mazout.

Accumulateur:
Austria Email 500 litres à deux registres.
Isolation 7cm mousse, manteau PVC
2 Echangeur de chaleur 1" de 1.2 m2 et 2.2 m2.
Ouverture pour appoint électrique non utilisée.
Echangeur du haut non utilisé.
Anode de protection magnésium contre la corrosion.
Agréé SSIGE garanti 5 ans.

Régulation/cpt de chaleur:
TEM SZ avec compteur de chaleur incorporé
Débitmètre à impulsion WEM15 RE1 + doigts de gants et sondes

Circulateur:
PAW 25-60.

Vase d'expansion:
Reflex type N, 80 litres.

Capteurs:
K6 Sélectif, test de qualité SPF172, 9 m2
Intégration en toiture, ferblanterie périphérique cuivre.

Circuit solaire:
Cuivre DN18
Lignes passée en extérieur dans gouttière inox pour intégration architecturale. Surcoût inclus dans le prix final.
Antigel Motorex Glythermin GP42. Proportion 35% pour –18°C
Isolation coquilles Vetroflex alu 30mm

Circuit ECS:
Mitigeur thermostatique.

Production:
Simulée Polysun : 4'450 kWh/an. Mesurée : mesures en cours.

Coût hors subventions:
En valeur brute : 13'100.- TVA et RPLP compris. En valeur d'usage, avec partage du coût de l'accumulateur également utilisé par le mazout : 12'250.-

Coût après subventions:
8'550.- en valeur d'usage.

Coût du kWh utile:
Durée de vie 20 ans, simulé : 9.6 centimes.

Si l'on veut comparer ce coût avec le coût du kWh utile produit par une installation à énergie fossile, il importe de prendre en compte le coût du combustible fossile plus celui de l'installation plus celui des charges annuelles (raccordement, entretient, ramonage etc.) et de savoir en outre que, de manière générale, la durée de vie d'un système fossile actuel est de l'ordre de 15 ans, et non 20 ans ou d'avantage pour un système solaire.
Galerie

Vue du bâtiment.
 0
Vue du champ magnifiquement intégré sur ce toit plutôt pentu.
 0
Détail
 0
Détail
 0
Détail
 0
Détail
 0
Vue en cave. Accumulateur à gauche. Ensuite groupe hydraulique solaire. Puis pompe de brassage. Enfin régulation (ouverte). Le dérouleur électrique est posé sur le vase d'expansion, au sol.
 0
Vue de l'intégration des capteurs
 0
Les deux tubes inox qui descendent cachent les lignes solaires. Pas laid, n'est-ce pas ?
 0
Vue du groupe hydraulique, du groupe de brassage et de la régulation. Très beau travail de Pascal Petitpierre, Begnins. Les lignes ne sont pas encore isolées. La chaudière est à droite. Son accumulateur combiné est brassé avec l'accumulateur solaire de 500l à gauche. Petite anecdote amusante ; entre mi-janvier et mi-février, le chauffage de l'eau chaude sanitaire par la chaudière n'a pas fonctionné (air dans le circuit). Les deux habitants ne se sont aperçus de rien !!! Leur eau chaude sanitaire a été d'origine exclusivement solaire. Avec les 6-7 personnes prévues à terme, il n'en aurait probablement pas été ainsi vu les besoins plus importants, mais quelle victoire sur tous les racontars qui disent que "de toute façon ma p'tite dame, que le solaire fonctionne ou non, grâce au mazout on ne s'aperçoit de rien.
 0
Ligne de dissipation qui aboutit au vase d'expansion
 0
Branchement de l'accumulateur solaire. Remarquez les deux siphons vers le bas en entrée/sortie d'échangeur, pratique typique de sanitaire solaire, qui évite que l'acculateur ne se vide par thermosiphon inverse pendant la nuit. Les énergies renouvelables sont contraintes par nature à l'efficacité énergétique.
 0


Copyright © 2019 Sebasol. All rights reserved.